Vraiment injouable pour le MBC ?

Basket
Infos pratiques : 
  • 17/10/2018

Coup d'envoi samedi à 20h00 au Careï du match entre Menton et Lyon. Un match de la cinquième journée déjà très important pour les deux équipes. Lyon, qui a tout perdu, doit vite décoller et ne pas prendre trop de retard, quant à Menton, au delà de la manière, il faut réagir après le revers en terre Lorguaise. 

La N3M de Menton vient de subir sa première défaite. Le moment de faire un point complet sur le début de saison et de se demander si le championnat est déjà joué ou non...

Perdre le match alors qu'on possède le meilleur scoreur de la rencontre dans ses rangs. C'est ce que vient de vivre Menton à Lorgues ce week-end lors de la quatrième journée de Nationale 3. Un premier revers de la saison, 84 à 74, malgré, donc, les 23 points de Mickaël Lake.  Deux formations assez proches où les Varois se sont montrés plus constants tout au long de la rencontre grâce à une meilleure profondeur de banc. 

Après trois succès en début de saison, les hommes de Philippe Agostini, qui ont comme objectif attribué par le club de terminer à nouveau sur le podium, lâchent donc du lest sur le HTV qui est l'ogre de la poule désormais suite à la disparition de la filière professionnelle. Avec quatre victoires, meilleure attaque et meilleure défense, Tony Ramphort, 22 points à Saint-Vallier - bien utile lors de cette rencontre accrochée - voit ses équipiers déjà bien partis pour caracoler en tête. Méfiance tout de même...

Le Bureau du MBC veut le podium

Menton s'y déplacera le 3 novembre pour espérer réaliser un coup et s'accrocher. Il faudra pour cela aussi s’appuyer sur les automatismes de la saison passée car le groupe a peu évolué même si deux changements ont eu lieux à des postes clés. Le meneur Rémy Martinez est arrivé de la Nationale 3 de Limoges pour remplacer Jean Louchet sur le départ pour la Pré-Nationale de Nice : objectif se rapprocher géographiquement du lieu de ses études. Et puis l'immense intérieur M'Baly Bouné a quitté la région pour s'envoler à Boulogne-sur-Mer, Nationale 3, pour des raisons familiales. Il est remplacé poste pour poste par le Serbe Vejko Petrovic qui sévissait à Cagnes-sur-Mer. « Avec ce groupe les dirigeants veulent le podium. A nous de réussir cet objectif. Mais je connais mes joueurs, ils veulent mieux que ça ! »

Et le prochain match est typiquement la péripétie à bien maîtriser pour jouer ce podium. La réception de Lyon au Careï qui est lanterne rouge avec quatre défaites. Mais cette formation décollera un jour ou l'autre c'est certain. Un groupe qui doit se stabiliser avec la plus mauvaise défense du championnat mais la troisième meilleure attaque seulement devancé par le HTV et... Menton. « La Poule A, historiquement, à toujours été très relevée, c'est encore le cas cette année. Je pense que ça va être un championnat très dense où il sera très difficile de s'imposer à l’extérieur. Le HTV fait figure d'épouvantail avec un énorme recrutement et des moyens financiers bien supérieurs aux autres », prévient Agostini auprès de www.magsport06.fr.

Un HTV vraiment intouchable ?

Mais pour certains observateurs que nous avons pu interroger, il faut encore rester prudent sur le HTV. Quatre victoires certes mais aucune contre des équipes qui sont en positifs c'est à dire Menton, Sanary, Tain Tournon ou encore Lorgues qui vient de battre les Mentonnais. L'équipe professionnelle n'existe plus puisque les droits sportives ont été achetés par le Paris Basket Avenir qui évolue en Pro B. Le HTV a été rétrogradé en Nationale 3. « On ne peut pas dire qu'il y ait de gros moyens à bas », nous explique en spécialiste du basket azuréen. « C’est surtout que la dette a été apurée et que les subventions de Hyères, de Toulon et du département du Var ont été attribuées différemment. Actuellement, oui, ils sont premiers, mais l’équipe n’a pas rencontré les autres prétendants au podium. C'est encore trop tôt. »

La réception de Lyon pour Menton devrait se faire toujours sans l'un des cadres historiques de l'équipe, Idriss Ndiaye, toujours blessé, qui devrait réintégrer l’effectif début novembre. « Notre jeu s'installe progressivement, même si nous souffrons quelque peu de son absence. Je pense qu'on verra plus clair sur les forces en puissance début décembre. » Jusqu'au 15 du dernier mois de l'année, sept matchs sont encore à jouer. Un premier joker a été grillé à Lorgues, Menton en saura plus aussi après le HTV. A suivre...

Gardons le contact