Le Cros en embuscade

Hand
  • 05/12/2017

Après un début de saison, prévisible, difficile, le Cros-de-Cagnes commence à se replacer en embuscade juste derrière le top 5. Après une victoire convaincante 34-23 contre Monaco, les hommes de Julien Laz ont accroché un excellent match nul 25-25 à La Crau qui jusque là ne comptait qu'une seule défaite en championnat et avait tout gagné à domicile. 

« On a très bien commencé le match en menant 1-5 puis les Varois sont revenus au score. Un coude à coude pendant tout le match », raconte Laz à www.magsport06.fr avant d'évoquer le final. « La Crau mène 24-22 à deux minutes de la fin du match. On marque coup sur coup pour revenir à 24-24 à quinze secondes du buzzer. On commet notre seule erreur d'inattention sur leur coup d'envoi, mais on ne lâche pas et remettons la pression avec Bastien Chanoux qui obtient le penalty à la dernière seconde. Aucun stress pour Louis Lamand qui le marque et conclu son bon match – huit buts - et nous apporte ce match nul mérité face à une équipe du podium. » 
 
Le Cros est donc sixième et va disputer dans sa salle un match important contre la réserve de Mougins – Mouans-Sartoux. Les données sont simples. Si le Cros gagne, il pourrait intégrer le top 5 surtout que Villeneuve-Loubet va jouer le Cavigal Nice et pour Grasse ce sera La Crau. Des têtes vont tomber et avec trois points une belle avancée au classement sera constatée. Dans le même temps, trois points seront très utiles pour passer les fêtes, comme le veut la formule, au chaud, loin de la zone rouge. 
 
Tout à y gagner surtout que l'infirmerie est désormais vide puisque après avoir été en indélicatesse avec sa cheville, Laz a repris. « On est plutôt content. Ça avance et ce match nul confirme notre belle victoire de Monaco. On a la chance d'avoir un gardien en feu depuis le début de la saison, Florian Corradi (Photo), aidé par une bonne défense, une bonne base pour performer, à voir la suite... On prend tous du plaisir et c'est le principal. »
 
(Crédit photo : Caroliine Cavallone)
 

Gardons le contact