Mandelieu va mieux

Basket
  • 03/02/2017

Depuis la reprise de janvier, Jean-Luc Cerutti est le nouvel entraîneur de la N3F de Mandelieu. Un nouvel alliage, encore un tant le banc mandolocien est instable depuis six mois, qui semble porter ses fruits. En effet, après une lourde défaite inaugurale à Saint-Jean de Muzols 79-52, le groupe maralpin a successivement gagné à Furiani 46-65 et battu à domicile Le Rousset, 57-43. Cette dernière laissant un sentiment partagé au coach. « Elle est encourageante et aussi inquiétante. Nous avons un gros manque physique. Une première mi-temps aboutie et une deuxième aux forceps. J'avais pris des renseignements par un collègue coach. Nous avions 24 points d'avance à la pause avec une très forte défense F/F - individuelle - et beaucoup de jeux rapides ce qui nous a vidé. Après nous avons souffert vingt minutes mais on a bien maîtrisé », raconte il à www.magsport06.fr. Ce dimanche, match particulier pour Mandelieu. Un déplacement certes difficile à Venelles, mais le deuxième du championnat a perdu presque toute chance de titre en s'inclinant à nouveau face au leader Carqueiranne. Dans quel état d'esprit sera le dauphin ? En attendant, Cerutti se prépare. « A l’entraînement cela ce passe très bien. C'est une équipe à l'écoute et qui travaille bien. Nous avons un groupe avec un potentiel offensif entre 55 et 65 points à ce jour et on travail pour améliorer ça et surtout pour en encaisser moins. » En encaisser moins, ça fonctionne, avec 46 points en Corse puis 43 à la maison. « Pour venelle ce sera très compliqué. J'ai deux joueuses majeures absentes. Vue notre petit effectif Venelle a de la chance (sourire). Le match suivant est très important pour le maintien. » Ce sera en effet face à la lanterne rouge. Si Mandelieu gagne celui là, le maintien sera en très bonne voie. Venelles, un bonus.

Gardons le contact