Monaco, sans casse

Cyclisme
  • 11/02/2018

Le Tour du Centre-Var, autour de Brignoles, a lancé la saison amateur dans le sud-est ! Et après 117 kilomètres, c'est Adrien Carpentin, de Noigent-sur-Oise, qui a réglé le peloton. 

Pourtant, après une première heure ultra-rapide à 48.5 de moyenne, un groupe de huit hommes est parti, avec notamment le coureur du Team Azuréen, Tristan Delacroix et Yolan Sylvestre, aujourd'hui à Aix-en-Provence, mais que l'on connait très bien sur la Côte d'Azur. Celui qui vit à Cagnes-sur-Mer, a été formé, plus jeune, au Sprinter Club de Nice Jollywear. Repris à moins d'un demi-kilomètre du but, les hommes de têtes, ont subi la loi, notamment, des DN1 qui étaient piégées.

Du côté de Monaco, c'était une course de reprise pure et simple. Pas de chute, c'était bien là l'essentiel. Seul le Britannique Jack Billyard, l'une des recrues hivernales, encore en pleine adaptation, n'a pas terminé. Luca Cavallo et Ben Gerrits, loin de peloton, ont fait des kilomètres comme on dit dans le milieu. Après avoir sauté dans la dernière bosse du parcours, ils sont allés au bout, les efforts de début de saison vont payer par la suite. Les autres ont terminé dans le peloton avec des tops 20 pour l'Irlandais Feelay et le Hongrois Karl. 

Bonne reprise également pour le jeune français Edouard Bonnefoix qui livre quelques précieuses informations à www.magsport06.fr. « On se doutait qu'une échappée sortirait. On devait être attentif, mais c'est parti très vite, c’était nerveux et nous n'étions pas assez bien placés pour prendre le coup. Après il n'y avait plus grand chose à faire. On attendait pas forcément le sprint car nous n'avons pas vraiment de coureur rapide. Les DN1 piégées s'entendaient bien donc on a laissé faire. Ca a roulé vite toute la journée et c'était vraiment cadenassé. Le type de journée où si tu n'es pas devant, tu attends... Daire et Adam ont réussi à se faufiler, moi j'ai mis un coup de frein sous la flamme rouge à cause d'une voiture à contre sens et c’était fini, mais ils se sont bien débrouillés. Sinon, tout s'est bien passé. ! Je n'ai pas vu une seule chute d'ailleurs : assez rare. » 

Pas de Grand Prix de Carcès ce dimanche pour l'UCM. Retour à la compétition du 13 au 15 février sur les Boucles du Haut-Var. Puis le 17 au Grand Prix du Pays d'Aix et enfin Puyloubier le 18 février pour ce premier bloc de courses. Il faudra bien profiter de ces épreuves car le Monaco-La Turbie, prévu le 25 février, n'aura pas lieu, faute d'autorisation nécessaire.

Gardons le contact