Mulumba est de retour

Basket
  • 05/08/2019

Il est de retour ! Après deux années sans jouer - presque trois car en 2016-2017 il avait très peu foulé les parquets - Christian Mulumba fera profiter de toute son expérience à la Régionale 3 de Vence. 

Cette équipe, ce club, est en totale reconstruction. Encore présent en Pré-Nationale il y a deux saisons, elle a sombré, ne gagnant qu'un match en deux ans et se retrouvant donc à la rentrée au huitième échelon. Tout a changé, le Président, le politique du club, le coach, avec le retour de Jean-Luc Cerutti et une partie du groupe avec quatre arrivées dont Christian Mulumba. « Pendant deux ans, j'étais totalement plongé dans mes différents projets personnels et professionnels, mais je suis tout de même resté proche du terrain car j'ai beaucoup entraîné et coaché. Durant la dernière année je ressentais tout de même l'envie de jouer et de reprendre la compétition de temps à autre », confie t-il à www.magsport06.fr. 

« J’ai croisé Jean-Luc en cours d'année. Il m'a laissé entendre qu'il reprendrait peut-être une équipe, mais à condition d’avoir un cadre et un objectif. Apparemment Vence correspondait à ses attentes. » Comme convenu, les deux hommes, qui se sont déjà croisés au Nice Basket, se sont appelés. Et ce n'est pas un hasard si Christian Mulumba reprend aux côtés de l'ancien coach de la Nationale 3 Féminine de Mandelieu. « Le fait que ce soit lui qui m’appelle a facilité mon envie de reprendre. Je sais où je mets les pieds. Nous avons déjà bossé quelques années ensemble, le challenge était du coup plus sympa avec lui et le projet ambitieux de Vence est aussi plaisant. Tout coïncidait. » 

Vence débutera sa saison le 22 septembre prochain pour un premier des nombreux déplacements à faire à Marseille. Les Vençois vont beaucoup voyager car dans ce championnat à onze, ils ne retrouveront qu'une seule autre équipe du 06 : Cagnes-sur-Mer. Christian Mulumba se dit en tout cas impatient de commencer. « C’est une aventure totalement nouvelle pour les uns et les autres. On est au début d’une histoire. » Qu'il en soit ainsi.

Gardons le contact