Le sentiment de JC.D

Hand
  • 18/12/2018

Après huit journées en Nationale 3F, le Pays de Grasse Handball est cinquième, avec cinq points d'avance sur son poursuivant le plus proche, Avignon. Pour le première fois sur le banc cette saison, Jean-Christophe Dalmasso livre son sentiment à www.magsport06.fr.

Jean-Christophe, vous arrivez cette saison sur le banc de l'équipe fanion du PGHB, avec quel but ?

Mon projet pour ce groupe ; et quand je dis groupe je parle à la fois de la Nationale 3 et de la réserve qui est en PNF, est de rendre attractif à nouveau le PGHB. Pour cela, j'ai aussi la chance d'être épaulé par Jean-Pierre Dodero avec qui j'entraîne depuis huit ans - on se connaît par cœur - sur le secteur jeune et Jérémy Chauvel déjà présent sur le groupe senior depuis deux ans.  

Du long terme donc ?

Il faut montrer et démontrer qu’il va falloir compter sur nous à nouveau. Sur le secteur jeune nous avons d’excellentes joueuses et nous avons su nous entourer d'entraîneurs performants et fiables sur le secteur jeune comme Eric et Léa Schneider ainsi que Magali Dallard. 

Votre philosophie ?

Quand je rentre dans un gymnase voir un match, quand je suis sur un banc, j’aime les défenses dures au contact, qui attaque l'attaque comme je le dis et qui se projette vite vers l'avant. Riad Toubi, l'entraîneur U18 France du club, m'a sensibilisé sur ce handball là que j’appréciais par-dessus tout et m'a donné les outils pour passer un cap.

L'ambition cette saison avec la Nationale 3 ?

L'objectif est simple. Prendre du plaisir à défendre, à être ensemble et donc à se maintenir en N3F pour pourquoi pas espérer autre chose plus tard et peut-être même en fin de championnat essayer de titiller sur une heure les écuries de cette division !

Votre état d'esprit ?

Ce groupe senior, c’est une opportunité pour moi que le PGHB me le confie, dans un club où je suis responsable du secteur jeune. J’espère ne pas décevoir le club et le Bureau ! Il faut remettre absolument un lien entre le secteur jeune et les équipes seniors quelles soient féminines et masculines ! Il y a du monde en dessous et ils s'identifient énormément à nos équipes fanions. Nous ne pouvons donc pas les décevoir. Perdre c’est une chose mais tout donner sur un terrain, s’arracher, pour ne rien regretter, en est une autre.

Gardons le contact