Un Hugo Nys gonflé à bloc

Tennis
Infos pratiques : 

02/06/2014

Au classement ATP, Hugo Nys est 435e mondial en simple et 238e en double.

Sur la lancée de son titre en Turquie sur un 10.000$ en avril, de ses victoires en matchs par équipes et de son Roland Garros, Hugo Nys est ambitieux et confiant comme jamais.

Galvanisé ! C'est un Hugo Nys gonflé à bloc qui va débuter la deuxième partie de sa saison cette semaine sur un Future 10.000$ en Croatie. Le Haut-Savoyard d'origine, qui s'entraîne sur la Côte d'Azur depuis bientôt cinq ans, a conclu dimanche une semaine complètement folle. Nys a en effet décidé de faire une coupure avec le circuit depuis la dernière semaine d'avril. « Au départ mon mois de mai a été assez calme entre les entraînements et les matchs par équipes le week-end où je pouvais récupérer le lundi. » Et puis tout s'est accéléré le samedi 24 mai. « Avec Fabrice Martin nous avons déposé un dossier avec lettre de motivation pour avoir une wild-card en double à Roland Garros. Il fallait l'envoyer avant le 11 mai. » La nouvelle positive est arrivée, le samedi précédant le tournoi. « Moi j'étais déjà sur Paris pour jouer mes matchs par équipes avec Grenoble. La dernière wild-card s'est jouée entre deux équipes. On la mérite. On joue ensemble le double à fond et nous avons eu de bons résultats. » Les tricolores ont en effet gagné ensemble le Challenger de Mouilleron-le-Captif en octobre dernier. « Là-bas nous avons montré qu'on était capable de battre de bonnes paires. »

Alors les deux hommes vont entrer sur le court mercredi en milieu d'après-midi. Et là... Petite déception. « C'était bizarre. Il faisait 12°, il y avait une petite pluie fine, plus personne dans les gradins. C'était un peu triste. On ne joue pas bien et je retourne mal. On est pas dedans mais on a un coup de chance, alors qu'on était parti pour perdre en deux sets, l'arbitre arrête la rencontre, le temps était trop humide. C'était tout bénef pour nous. Nous avons fait le point avec nos entraîneurs. On s'est relâché, vu ce qui n'allait pas. » Le lendemain, pour l'acte deux, changement de décors : soleil et public. « C'était parfait. On s'est remis dedans, on bouge mieux et on a bien joué. Dès le départ on prend leur service et avec Fabrice on est solide pour égaliser à un set partout. Le troisième set ne se joue à rien. Nous avons une occasion sur leur service au début de la manche et puis je me fait breaker, sur mon service au milieu du set alors que je ne me fais pas braker de tout le match. Ca se fait sur deux retours et le match tourne en dix secondes. Derrière c'est allé vite. C'est chiant... » Nys et Martin s'incline donc 6-3 4-6 6-3. « En plus sur le deuxième tour nos adversaires Begemann et Haase éliminent la paire tête de série n°2 composé de l'Autrichien Peya et du Brésilien Soares. On est peut-être passé à côté d'un gros coup médiatique et sportif. Après ce n'est pas comme si nous avions eu des balles de match, mais on perd en trois sets et je pense qu'on pouvait vraiment passer ce premier tour. »

« Je veux que ce type de tournoi devienne mon quotidien »

Derrière, tout s'est accéléré. « Je suis parti de Roland vendredi matin, j'ai pris le train pour aller à Zurich pour jouer un match par équipe avec mon équipe de Genève le samedi. Dimanche direction Grenoble, pour jouer avec l'équipe réserve de Grenoble et où on décroche la montée en Nationale 2 en gagnant le double décisif au super tie-break. » Ce lundi, avion, voiture, ferry pour enfin arriver à destination : l'île de Brac. Man vs Wild. « Ca fait beaucoup mais je suis prêt pour tout ça. La dernière semaine a été éprouvante avec beaucoup d'émotions. »

« Ce que je retiens de Roland ? Déja le contexte du match. Sur deux jours. C'était vraiment sympa. J'ai pris beaucoup de plaisir à pouvoir participer à un tel événement. Ca motive encore plus pour la suite. J'ai envie de revenir à Roland sans wild-card. Je veux que ce type de tournoi devienne mon quotidien. » Avant cela, il faudra marcher encore et encore en Future. Aujourd'hui 435e mondial en simple, il va enchaîner deux Futures 10.000$ en Croatie. « Guillaume Couillard, mon coach, sera avec moi la première semaine. Il était avec moi à Roland. Dans un événement comme cela là, c'est super important qu'il soit là. Il m'a amené son expérience. La Croatie ? J'y suis allé mais j'étais plus jeune. C'est sur terre battue, on verra... Je suis tête de série n°2. J'y vais pour gagner les tournois : aller le plus loin possible. Je progresse je le sens. Je sens que mon niveau de jeu moyen progresse » Au premier tour, Nys va affronter un tout jeune allemand de 17 ans, bénéficiaire d'une wild-card, Nikolas Walterscheid-Tukic, qui vient de décrocher son premier point à l'ATP en Iran il y a un mois, puis un deuxième la semaine dernière en Croatie. Il est donc anecdotiquement 2173e mondial mais semble prometteur. Méfiance.

En double, Nys sera associé à un Allemand Tim Nekic. « Il n'est pas classé en double mais est 530e en simple. Je devais jouer avec Romain Arneodo mais il est forfait. Tim n'est pas un choix par défaut. Je le connais assez bien. J'ai proposé à Guillaume de le faire avec moi il se sent trop juste. » Au premier tour, il faudra se défaire ni plus ni moins que de la paire tête de série n°1 composée des Australiens Banes et Van Peperzeel. C'est justement demain avec le double en milieu d'après-midi que Nys débutera sa semaine croate. Le simple sera pour mercredi. Have fun.

(Crédit photo : Hugo Nys)

Gardons le contact