Oui, le NVB envisage la Nationale 3

Volley
Infos pratiques : 
  • 26/01/2018

Très bonne deuxième de la Poule A de Nationale 2, l'équipe n°2 du NVB est une parfaite locomotive pour la Pré-Nationale. La Régionale, elle, fait son bonhomme de chemin en sixième position.

Nouveau leader de Pré-Nationale Masculine, le Nice Volley-Ball doit tout de suite confirmer pour décrocher le titre. Le club, lui, a déjà sorti les calculettes pour la Nationale 3.

Il s'est passé quelque chose d'important dans le paysage du volley-ball amateur maralpin la semaine dernière. L'équipe n°3 senior du Nice Volley-Ball a pris la tête du championnat Pré-Nationale en frappant un grand coup et des conséquences futures pourraient faire bouger quelques lignes l'année prochaine. Un titre et une montée que convoite depuis deux ans Antibes. L'écart est aujourd'hui de cinq points même si l'équipe de Jonathan Athuil possède un match en retard. Il faudra le combler. En résumé, Antibes n'a plus de joker. Deuxième, Mandelieu traîne la patte. Sa défaite à domicile contre Draguignan est criante d'un effectif endolori. Et cela devrait durer. Quant à Cannes, deux matchs sont à jouer d'ici mercredi prochain. C'est seulement là qu'on saura si le titre pour la jeune équipe de Pribanovic est jouable ou non.

Revenons au NVB. L'équipe de David Laloum vient de gagner deux fois en 2018 ce qui porte à sept le nombre de succès sans défaite et 20 points sur 21 possibles sur cette série. « Contre Fréjus nous avons été très sérieux avec une équipe au complet. Face à Sainte-Maxime notre capitaine Alexandre Binet et notre passeur - qui joue aussi avec la réserve - étaient absents, du coup l'équipe a mis un peu plus de temps à se mettre dans la rythme, ce qui n'enlève rien au très bon set joué par Sainte-Maxime qui est une équipe accrocheuse et rappelons le qui descend de Nationale 3 », raconte le technicien pour www.magsport06.fr. « Sur la suite du match nous avons retrouvé nos automatismes et notre niveau de jeu. On a bien stabilisé la réception ce qui nous a permis de garder un matelas de sûreté et bien gérer notre slide-out. Le niveau global est très satisfaisant avec des joueurs qui m'ont surpris. »

Nice confirme donc toutes ses qualités au sein d'un championnat très relevé. Fréjus, le champion de la poule en 2017, mais qui de part un règlement, n'a pu monter. Comme évoquer, Sainte-Maxime descend de Nationale 3. Mandelieu, un candidat affiché au titre. Cannes et sa jeunesse qui a encore toutes ses chances. Antibes, dont on connaît les regrets de l'année dernière et les ambitions actuelles. Sans oublier Le Pradet et son équipe très compacte et difficile à jouer. Pourtant, le rang du NVB ne surprend pas son entraîneur. « Quand on a pris connaissance du championnat on savait que les premières journées allaient être difficiles et conditionneraient le reste de notre saison. Surpris d'être leader ? Non. On a un groupe homogène où tous les postes sont doublés, certains joueurs jouent ensemble depuis quelque temps. Nous avons des garçons qui exploitent tout leur potentiel et c'est très bien pour nous. Comme Mandelieu aujourd'hui, nous aussi en début de saison nous avons eu notre lot de blessés. Ce sont les aléas d'une saison et il faut composer avec. »

Dans trois semaines, Nice saura s'il le titre est réellement dans ses cordes où non puisqu'il faut maintenant affronter Mandelieu, puis Cannes et Antibes. « J'ai dit aux garçons que notre saison allait se jouer sur le prochain mois. Ils sont prévenus et ont envie de jouer ces rencontres. Nous avons la chance de recevoir Mandelieu et Cannes : un tournant dans la saison. On ne veux pas penser à un possible joker, on se concentre sur nous et notre jeu. On fera les comptes à la fin de saison. Cannes et Mandelieu ne vont pas nous laisser tranquille et vont jouer leur chance à fond et espérer un faux pas de notre part mais lorsque nous sommes au complet, nous avons une bonne profondeur de banc. La qualité est là techniquement. Mentalement, on est soudé. On répond de manière collective et non individuelle. Mes joueurs sont jeunes - pour la plupart - et se nourrissent de cette pression. On veut tous jouer dès matchs à enjeux de haut de tableau, on s'entraîne la semaine pour ça. »

Et la montée en Nationale 3 dans tout ça pour soutenir encore plus la formation et la Nationale 2 ? Le club y pense t-il ? Oui ! A l'heure d'aujourd'hui et même si les prochains matchs vont conditionner la suite, le Bureau y réfléchi et est en train d'envisager les différentes solutions pour le meilleur du club. C'est dit : rien n'est fermé. Oui il y a une réelle chance sportive et structurelle de voir le NVB en Nationale 3 à la prochaine rentrée. « Notre objectif depuis le premier jour et de finir le plus haut possible. On sait que la montée est possible. Elle est dans le coin de notre tête, on pourra en parler plus sérieusement dans un mois. Enfin je l'espère. » Nouvel élément de réponse à partir de 17h30 à Palmeira ce samedi contre Mandelieu.

(Crédit photo : Hiep Images)

Gardons le contact